logoweb
arrow-left
Retour
search
search
/
Chambres
Adultes
Enfants
Âges de les enfants
Chambre 1
Âges
Ajouter une chambre
Confirmer

CAYO SANTA MARÍA

search
search
/
Chambres
Adultes
Enfants
Âges de les enfants
Chambre 1
Âges
Ajouter une chambre
Confirmer

OBTENEZ UN MEILLEUR PRIX EN LIGNE 

arrow

PROFITEZ D’UN PAIEMENT SÉCURISÉ

arrow

GÉREZ VOTRE RÉSERVATION

arrow

BÉNÉFICIEZ DE TARIFS FLEXIBLES

arrow

PROFITEZ D’OFFRES EXCLUSIVES

arrow
homeAccueil
·
Hôtels et destinations
·
Cayo Santa María
·

Cayo Santa María. Des plages aux eaux cristallines et au sable blanc et fin.

Los Cayos fait partie d’un archipel également connu sous le nom de Sabana-Camagüey et dont les plages sont surnommées la « Rose Blanche des Jardins du Roi », un surnom qui explique de façon romantique à quel point il est essentiel de visiter cette zone si particulière de la République de Cuba.

Située dans la province de Villa Clara, Cayo Santa María est une des destinations les plus extraordinaires pour profiter de vacances au milieu de la mer des Caraïbes car elle combine des plages merveilleuses aux eaux étonnamment turquoise et au sable blanc et fin avec une nature exubérante.

Avec ses petites collines et ses falaises délicates qui inondent le paysage, Cayo Santa María a une forme tout en longueur. 22 km² où prédominent des plages paradisiaques plus au nord, et une zone au sud occupée principalement par des marais et des mangroves. Elle est limitée à l’est et au sud par Punta del Este de Santa María, par Punta Matamoros à l’ouest et par Punta Madruguilla au nord.

L’aéroport de La Havane, aéroport principal du pays offrant de nombreux vols internationaux, propose des vols domestiques depuis et vers Cayo Las Brujas. Ceux qui préfèrent entrer dans le pays par Varadero pourront se rendre à la capitale pour prendre un vol interne ou se déplacer par voie terrestre grâce à la route « Pedraplén de Cayo Santa María ».

Cayo Santa María est le paradis des amateurs de farniente qui cherchent aussi de quoi se divertir ; cette petite île offre tous types de services et d’installations permettant à ses visiteurs de profiter d’un repos bien mérité pendant leurs vacances. Un environnement naturel unique, une grande variété d’activités, des sports nautiques et une multitude de plages paradisiaques que nous espérons tous voir quand nous voyageons dans les Caraïbes. Sa nature tropicale, proche du Canal de Bahama, fait de cette zone possédant de merveilleux récifs coralliens, un environnement parfait pour les amateurs de snorkelling et de plongée.

 

Moyens de transport :

Avion, voiture particulière, transports en commun (bus), vélo, moto, taxi.

 

Distances :

Aéroport Cayo Las Brujas : 2 km

Aéroport Abel Santamaría, Santa Clara : 102 km

Las Salinas : 0 km

Las Gaviotas : 21 km

Punta del Este : 21 km

Punta Matamoros : 14 km

Punta Madruguilla : 15 km

Cayo Ensenachos : 8 km

Cayo Santa Maria, Cuba

VOIR SUR LA CARTE
Le climat
Friday, March 1, 2024
icon-sun ºC
Minimum ºC
Maximum ºC
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 1
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 2
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 3
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 4
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 5
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 6
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 7
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 8
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 9
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 10
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 11
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 12
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 13
Hôtels et Destinations - Cayo Santa María 14
Tous
Les plages
Les villages
Les incontournables
arrow-left
arrow-right
Las Salinas
Les plages
Étendue sur deux kilomètres, la plage où se trouve le Grand Sirenis Cayo Santa María est située à Villa Las...
Lire la suite
arrow-left
arrow-right
Playa Perla Blanca
Les plages
La superbe Playa Perla Blanca est située à la pointe de Cayo Santa María, à Cuba. Cette magnifique plage de...
Lire la suite
arrow-left
arrow-right
Playa Las Gaviotas
Les plages
La Playa Las Gaviotas est l’un des nombreux endroits paradisiaques de Cuba où se prélasser. Cette « plage des mouettes »...
Lire la suite
arrow-left
arrow-right
Las Estrellas
Les villages
Un pont sur l’eau long de 48 kilomètres, appelé El Pedraplén, relie la plus grande île de l’archipel cubain aux îles...
Lire la suite
arrow-left
arrow-right
Guanabacoa, La Havane
Les villages
Il n’y a pas de municipalité de La Havane aussi célèbre que Guanabacoa. De son vrai nom « Nuestra Señora...
Lire la suite
arrow-left
arrow-right
Viñales, Pinar del Río
Les villages
Dans la province occidentale de Pinar del Río, Viñales abrite le Parc national de Viñales, déclaré « paysage culturel de l’humanité »....
Lire la suite
arrow-left
arrow-right
Plaza La Estrella
Les incontournables
Pour tous les amateurs de shopping, nous connaissons le lieu idéal pour une journée pleine d’activités loin de la mer. Vous...
Lire la suite
arrow-left
arrow-right
Église paroissiale San Juan Bautista
Les incontournables
L’église paroissiale San Juan Bautista et l’église Nuestra Señora del Buen Viaje (« Notre Dame du Bon Voyage »), Remedios. Visitez la...
Lire la suite
arrow-left
arrow-right
Achats à Cuba
Les incontournables
Les havanes:  Cuba n’est pas le seul pays à produire des cigares, mais ses havanes sont considérés comme les meilleurs...
Lire la suite
icon-close
Las Salinas

Étendue sur deux kilomètres, la plage où se trouve le Grand Sirenis Cayo Santa María est située à Villa Las Brujas et se caractérise par son sable blanc et ses eaux cristallines.

Pour les amateurs de plongée, c’est l’endroit idéal. Ses eaux calmes et sa grande concentration de récifs coralliens en font un lieu unique pour découvrir l’exotisme de la faune et de la flore marines.

Plongez dans ses eaux transparentes, promenez-vous sur son sable fin, bronzez dans nos hamacs au bord de cette merveilleuse plage.

Renseignez-vous auprès de notre équipe sur tous les loisirs aquatiques que vous pouvez pratiquer dans notre resort.

icon-close
Playa Perla Blanca

La superbe Playa Perla Blanca est située à la pointe de Cayo Santa María, à Cuba. Cette magnifique plage de sable blanc est l’un des endroits les plus préservés de Cayos del Norte, et donc le lieu rêvé pour profiter de la tranquillité et de la détente dont vous avez besoin.

Ses eaux cristallines irrésistibles et la sérénité qui y règne feront de votre séjour un moment inoubliable.

Ses eaux peu profondes permettent de pratiquer une multitude de sports aquatiques tels que la plongée ou le snorkelling (plongée avec tuba), mais aussi d’admirer la beauté de ses coraux et de ses récifs.

La variété de la vie marine vous permettra de voir des poissons exotiques et colorés, ainsi que de nombreuses étoiles de mer. L’une des meilleures choses à faire pour une expérience sans pareil à Playa Perla Blanca est de naviguer à bord d’un catamaran autour de Cayo Santa María, et de profiter des vues imprenables en sirotant un cocktail cubain.

icon-close
Playa Las Gaviotas

La Playa Las Gaviotas est l’un des nombreux endroits paradisiaques de Cuba où se prélasser.

Cette « plage des mouettes » est située à l’extrémité est de Cayo Santa María. Ce joyau des Caraïbes, considéré comme l’un des plus beaux endroits de l’île, est une zone protégée en raison de la grande beauté de son paysage et de la richesse de son écosystème.

Ses petites cabanes de style purement cubain lui confèrent un charme très particulier. Vous pourrez vous y détendre et profiter de la vue imprenable sur l’océan.

Les amateurs de faune aquatique se régaleront, car cet endroit est idéal pour pratiquer la plongée sous-marine et le snorkelling (plongée avec tuba), et contempler les poissons exotiques et colorés proches de vous.

La situation privilégiée de cette plage oblige à marcher pendant environ 15 minutes le long d’un sentier qui y mène directement. Cette plage déserte n’est généralement pas très fréquentée.

C’est la plage idéale pour les amoureux de la nature.

icon-close
Las Estrellas

Un pont sur l’eau long de 48 kilomètres, appelé El Pedraplén, relie la plus grande île de l’archipel cubain aux îles de Santa María, Las Brujas, Ensenachos, Cobos, Majá, Fragoso, Francés, Las Picúas et Español de Adentro, etc. Il s’agit d’un véritable labyrinthe aquatique au milieu des îles, qui offre de nombreuses possibilités pour le tourisme, notamment grâce à ses vues incroyables et aux activités aquatiques disponibles.

Une autre singularité de la région est le navire San Pascual, échoué à proximité de Cayo Francés depuis près de 70 ans. C’est aujourd'hui une rareté navale, car il a été construit en béton armé et lancé en 1920 dans les chantiers navals de San Francisco, en Californie. Connu également par les habitants sous le nom de El Pontón, beaucoup le considèrent comme un îlot de plus. Aujourd’hui, il offre aux vacanciers dix cabines pour y séjourner et constitue un point de chute privilégié d’où partir à la découverte des charmes de la région.

icon-close
Guanabacoa, La Havane

Il n’y a pas de municipalité de La Havane aussi célèbre que Guanabacoa. De son vrai nom « Nuestra Señora de la Asunción de Guanabacoa », elle a été fondée en 1554 dans le but de rassembler les communautés indigènes qui vivaient dans les régions environnantes.

Un an plus tard, elle devint la capitale temporaire de Cuba et de nombreux citadins fuyant les célèbres attaques de pirates, comme Jacques de Sores, s’y installèrent. Ce phénomène donna d’ailleurs naissance à un dicton populaire cubain : « Meter La Habana en Guanabacoa » (« Mettre La Havane dans Guanabacoa »).

Le développement industriel de la ville au cours des siècles suivants favorisa l’obtention de ses armoiries en 1743. En août 1762, lorsque les Britanniques occupèrent La Havane, les habitants de Guanabacoa les affrontèrent farouchement sous le commandement de « Pepe Antonio », un conseiller municipal. Cet événement valut à la ville le nom de « Villa de Pepe Antonio ».

Son développement urbain l’a indissolublement liée à La Havane ; cela dit, elle conserve des vestiges architecturaux du XVIIIe siècle qui ont survécu au temps. Ce quartier historique a d’ailleurs été déclaré Monument national. Toutefois, ce qui caractérise le plus Guanabacoa dans l’esprit et l’imagination des Cubains, c’est son syncrétisme religieux, notamment axé sur la Santeria, le Palo Monte et la société Abakuá. Les habitants y célèbrent les fêtes de la Vierge Marie, tout en rendant hommage aux divinités de la religion africaine avec la célébration annuelle de « Wemilere », festival traditionnellement dédié à un pays du continent noir. La musique et la danse envahissent alors ses rues pendant toute une semaine.

En outre, de grandes figures de l’art national, telles que Rita Montaner, Ignacio Villa, « Bola de Nieve » (« Boule de neige» ) et Ernesto Lecuona, y ont laissé leur empreinte. Des lieux, tels que la place centrale José Martí, dédiée au commerce local, la maison de « Bola de Nieve », l’école Escolapios, les sources de La Cotorra, l’ermitage de Potosí, le couvent Santo Domingo, ou encore l’église paroissiale de Nuestra Señora de la Asunción, sont des destinations incontournables pour les visiteurs.

icon-close
Viñales, Pinar del Río

Dans la province occidentale de Pinar del Río, Viñales abrite le Parc national de Viñales, déclaré « paysage culturel de l’humanité ». Également connu sous le nom de « Vallée de Viñales », cet endroit est entouré de buttes de calcaire spectaculaires en forme de dômes (mogotes), qui lui confèrent une beauté éblouissante.

Bien que les fouilles archéologiques témoignent de la présence d’aborigènes dans plusieurs parties de la vallée de Viñales, les premiers peuplements recensés remontent au début du XIXe siècle, avec l’arrivée de nombreuses familles attirées par la culture du tabac.

La ville a été officiellement fondée en 1878, mais sa population actuelle ne dépasse pas les 28 000 habitants, malgré l’important flux touristique. D’un point de vue architectural, les maisons en bois aux toits de tuiles rougeâtres se mêlent à celles en guano de palmier, de sorte que les couleurs confèrent à la ville un aspect visuel attrayant et unique en son genre. Des sites tels que le musée municipal, le musée paléontologique ou le jardin botanique local rendent compte de l’histoire traditionnelle et naturelle de Viñales.

Mais, la perle rare de la ville, c’est la vallée, qu’il faut voir d’en haut. Dans la campagne verdoyante, les visiteurs peuvent visiter des plantations de tabac, des fabriques artisanales de cigares et de rhum, et même des fermes paysannes ; ou faire des promenades à cheval et des excursions à la Gran Caverna de Santo Tomás ou à la Cueva del Indio. Enfin, sa cuisine créole, authentique et délicieuse, est à ne manquer sous aucun prétexte.

icon-close
Plaza La Estrella

Pour tous les amateurs de shopping, nous connaissons le lieu idéal pour une journée pleine d’activités loin de la mer.

Vous pourrez profiter des boutiques, des fêtes cubaines, de la musique en direct, de l’artisanat, d’une boisson rafraîchissante ou d’une délicieuse crème glacée, mais aussi goûter des plats exquis et vous détendre avec une séance de massage spectaculaire. Nous vous invitons à Plaza La Estrella, dont l’offre variée et adaptée à tous les goûts en font un endroit idéal tant pour les familles, que pour les groupes d’amis et même les couples.

icon-close
Église paroissiale San Juan Bautista

L’église paroissiale San Juan Bautista et l’église Nuestra Señora del Buen Viaje (« Notre Dame du Bon Voyage »), Remedios.

Visitez la seule place cubaine qui compte deux églises catholiques, situées l’une en face de l’autre, et découvrez son histoire.

Cette place est d’autant plus curieuse que les prêtres prient alternativement dans les deux églises.

La première date de la fin du XVIIIe siècle, bien que cet endroit ait été occupé auparavant par un autre temple. Située à Remedios, elle est considérée comme l’un des plus beaux édifices ecclésiastiques de l’île.

Son clocher a été érigé entre 1848 et 1858. En 1944, le philanthrope millionnaire Eutimio Falla Bonet a financé un projet de restauration, auquel on doit le magnifique maître-autel doré au plafond d’acajou.

Véritable joyau de l’architecture coloniale, l’église Nuestra Señora del Buen Viaje a été fondée en 1600. Sa grande valeur architecturale et patrimoniale attire des visiteurs du monde entier.

icon-close
Achats à Cuba

Les havanes:  Cuba n’est pas le seul pays à produire des cigares, mais ses havanes sont considérés comme les meilleurs du monde.

Il existe de nombreuses marques internationalement reconnues (Cohíba, Monterrey, Romeo y Julieta, Partagás, etc.), mais également une multitude d’autres marques de luxe, réputées pour leur excellente qualité, chacune ayant ses propres caractéristiques : certains cigares étant fabriqués avec des feuilles de tabac foncé, d’autres avec des feuilles blondes, avec plus de temps pour sécher les feuilles ou une manière différente de les tordre.

Le rhum cubain

Comme pour les havanes, le rhum cubain jouit d’une très bonne réputation internationale. Ses couleurs et ses saveurs nous font voyager dans des champs de canne vieux de 500 ans et des cèdres millénaires.

La marque de rhum cubain la plus connue est Havana Club, mais il en existe une grande variété, comme Ron Santiago de Cuba, Caney, Legendario, Santero, Mulata, Guayabita del Pinar (de Pinar del Río), etc.

Si vous décidez d’en faire votre souvenir de Cuba, il existe une infinité de marques disponibles, certaines originaires de régions spécifiques et vendues seulement localement. D’ailleurs, ce sont, en général, les meilleurs et les plus faciles à trouver.

Vous trouverez ce souvenir de Cuba dans les magasins d’alcool, les aéroports, les hôtels, ainsi que dans les boutiques et les marchés de rue. Comme pour le cigare, vous ne pouvez emporter que deux bouteilles par personne à l’aéroport.

La chemise traditionnelle

À Cuba, le vêtement typique de la région est la guayabera, également symbole vestimentaire officiel des diplomates cubains et des représentants de l’État en général. Il est devenu un symbole de l’identité cubaine et du respect des traditions. Les Cubains le portent pour des occasions spéciales et toujours avec un respect solennel. C’est le cadeau parfait pour ramener chez vous un petit bout authentique de l’identité cubaine. Que ce soit dans les magasins de textile, les magasins d’articles culturels comme Artex, ou dans certains marchés artisanaux, la guayabera est très facile à trouver à Cuba.

Un endroit spécial pour acheter une guayabera est Trinidad. Déclarée ville de l’artisanat, la variété et la qualité de ce qui est fabriqué dans cette ville coloniale est unique, tant pour les femmes que pour les hommes. Et il n’y a pas que les guayaberas ! Vous y trouverez une multitude de tissus et vêtements, réputés pour leurs excellents designs et leurs motifs variés, pleins de chaleur et de vie, caractéristiques de notre climat tropical.

Les chapeaux Yarey

Outre la guayabera, les chapeaux Yarey sont l’un des souvenirs cubains les plus typiques. Ils sont caractéristiques de la campagne cubaine et sont très utiles pour se protéger du soleil. Alors, achetez-le dès que vous en voyez un !

Le jeu de dominos

Il existe un jeu de société très populaire parmi les Cubains : le jeu de dominos.

Venu d’Asie, il n’est pas rare de voir au coin d’une rue, sur le pas d’une porte ou dans le patio d’une maison, des personnes assises à une table carrée jouant aux dominos. Il est presque certain que, près de cette table, se trouve aussi une bouteille de rhum, et que vous entendiez les éclats de rires et plaisanteries des joueurs.

Il existe plusieurs façons de jouer, mais la plus courante est de jouer à deux. Vous pouvez le trouver dans presque toutes les foires artisanales, et dans une grande variété de matériaux. C’est le cadeau idéal à acheter pour les familles.

 

L’art populaire et la peinture

Outre le tabac, le rhum et les vêtements typiquement cubains, l’art populaire est très répandu et s’exprime sous plusieurs formes, dont la peinture.

Les peintures ne sont pas difficiles à trouver. Vous en trouverez dans toutes les zones touristiques, qu’il s’agisse des marchés de l’État ou de marchés artisanaux, où les artistes, souvent amateurs et autodidactes, vendent directement leurs œuvres (ces derniers sont d’ailleurs les plus prolifiques).

Faits